Le démarrage de la culture

Ça y est, le Colissimo est à la porte, la spiruline est arrivée !
Un demi-litre de micro-algues super concentrées ayant passé 48 h dans le noir et le froid d’un carton. La spiruline est une algue d’eau saumâtre ou volcanique. Elle a besoin d’un peu de lumière mais surtout d’une eau tempéré, 35-37°C étant optimal.
Je sors les spirulines à la lumière, mange en vitesse et m’en vais aux locaux de Ticket For Change Paris qui me prêtent un coin de cuisine pour mes expérimentations. Un grand merci à eux !

La souche de spiruline ultra-concentrée

500 ml, c’est un début mais ce n’est pas suffisant pour faire quoique ce soit. Il faut commencer par diluer la spiruline afin qu’elle puisse grandir. Je prépare son milieu de vie, eau, bicarbonate de soude, sel, mélange nutritif. Tout est prêt, je dilue et démarre la culture.
Pendant quelques semaines il n’y aura pas de récoltes. Dilution, attente que ça repousse, dilution, attente que ça repousse etc. Seulement quand j’aurai plusieurs dizaines de litres de culture je pourrai faire des premières récoltes, faire tester aux gens, prendre des retours, réfléchir à des recettes etc…

Ma table chez Ticket For Change

Pour cultiver la spiruline il faut entre autres que l’eau soit chaude et agitée. Pour gérer ces premiers paramètres, j’utilise une carte Arduino. Arduino est un projet open-source de microcontrôleurs programmables.

Une carte Arduino Uno

Premier paramètre donc, l’agitation. Celui-ci est simple, une petite pompe sous-marine 12V de 4W pour une consommation électrique minime. Il faudra à terme modifier la fréquence d’agitation selon l’heure de la journée mais ça peut attendre un peu.
Deuxième paramètre, le chauffage. Celui-là est un peu plus complexe. J’utilise une résistance chauffante qui n’est imperméable que d’un côté. Il me faudrait donc un support pour la faire tenir au bord de l’aquarium prototype.
Comme nous sommes en 2018, j’ai décidé de concevoir une pièce 3D sur mon ordinateur et d’aller l’imprimer en 3D au Fab Lab sympa du coin. Ce sera donc le Carrefour Numérique de la Cité des Sciences. Après 1h45 d’impression 3D, je me retrouve avec une pièce en PLA, un plastique de maïs recyclable.

Une pièce imprimée en 3D pour faire tenir la résistance chauffante

Super, c’est la bonne taille et ça fonctionne !
La spiruline est très productive lorsque les paramètres sont optimaux. 30% de croissance par jour ! Selon la quantité récoltée, elle se régénère entièrement en deux ou trois jours. Cela signifie également qu’il faut le même temps de croissance pour passer de 1 à 10 litres de culture que pour passer de 100 à 1000 litres. Cela fait maintenant 3 jours que j’ai démarré la culture de spiruline et celle-ci semble en bonne santé mais ne grandit pas autant que je l’avais espéré. Il faut attendre une plus grande densification avant de diluer à nouveau.
En attendant, on peut tester les LEDs de croissance. La spiruline a besoin de lumière en cycle jour / nuit et n’absorbe essentiellement que la lumière rouge. Les LEDs consomment très peu d’électricité pour une bonne intensité lumineuse et ont une durée de vie d’au moins dix ans. Ces lumières seront utiles pour produire en vertical donc utiliser moins de place qu’une production classique, indispensable pour une ferme urbaine ou pour une production personnelle.

Et la lumière fut

Je laisse pousser pour le moment et ferai un nouveau post lors de la première récolte. A bientôt !
David
By |2019-02-09T14:52:47+00:00septembre 28th, 2018|Uncategorized|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment